Ateliers radio

Développer le vivre-ensemble et mettre en avant la solidarité sont des valeurs de l’association. Une des missions des Enfants Du Rhône, en tant que média local d’éducation populaire, est de donner la parole à ceux à qui n’en ont pas souvent l’occasion. Quoi de mieux qu’un atelier radio pour ça ?

Nombreux sont les participants qui n’imaginaient pas ce que ça pouvait leur apporter. Les ateliers radio sont un excellent moyen pour accroître sa confiance en soi, vis-à-vis d’un groupe, puis face à un public. Les participants s’ouvrent aux autres et aux sujets qu’ils préparent, oubliant leurs problèmes quotidiens. La curiosité de ces derniers est mise en valeur au cours des ateliers, ainsi que leur bienveillance, leur argumentation et ingéniosité. Ils se retrouvent plus à l’écoute de l’actualité culturelle, dans la Métropole de Lyon, à proximité de chez eux. Ils en ressortent grandis et pleins d’ambition pour leur avenir. Après un atelier, un certain nombre de participants se dirige vers des études ou formations en communication ou dans le son.

 

Nous intervenons auprès de structures telles que les centres sociaux, centres d’hébergement, MJC, centres de détention, associations d’intérêt général et autres structures socio-culturelles. Les ateliers radio sont réalisés en partenariat avec les festivals locaux, centres culturels et services d’archéologie.

 

En quoi ça consiste ?

Durée d’une séance : 1h30 à 2h.

Nombre de séances : A voir selon le nombre d’interview réalisée pendant le festival.

Exemple de planning :

Séance 1 : Présentation de la radio et du projet. Description des métiers de la radio, analyse des compétences requises pour chaque métier, découverte de la technique et de la prise de parole au micro.

Séance 2 : La prise de parole au micro : entraînement à l’introduction d’une émission de radio.

Séance 3 : La prise de parole au micro, aller plus loin : relance après un morceau musical et présentation des invités d’une émission.

Séance 4 : Constitution de groupes, travail sur le déroulement d’une interview, entraînements en groupe.

Séance 5 : Réflexion sur les questions à poser. Entraînement sous formes d’interviews croisées.

Séance 6 : Présentation de l’univers du festival. Écoute des artistes du festival.

Séance 7 : Préparation du conducteur et répétition.

Séance 8 : Filage et répétition générale.

Séance 9 : Réalisation des plateaux d’interviews pendant le festival.

Séance 10 : Dernière séance consacrée à l’écoute de l’émission réalisée.

 

Exemple d’un atelier radio | Culture où es-tu ?

À titre d’exemple, l’atelier radio en partenariat avec Mirly-solidarité a eu pour but de réintégrer les demandeurs d’emploi dans des cadres socioculturels du 5ème arrondissement et à les réinsérer dans le monde du travail.

Mirly-solidarité est une association de loi 1901 qui mène des activités sociales, professionnelles, économiques et d’échanges en vue de l’insertion et de la cohésion sociale pour les demandeurs d’emplois. L’éthique est unique : un lieu ouvert à tous, des actions sur le renforcement de chacun face aux difficultés d’insertion.

Nous avons réalisé avec Mirly-solidarité un atelier radio. Celui-ci a permis la réalisation de cinq émissions intitulées Culture où es-tu ?. Ces émissions ont été préparées par un groupe d’une dizaine de demandeurs d’emploi. Elles ont été réalisées dans les conditions du direct et entre les murs de cinq structures culturelles du 5ème arrondissement.

Une réunion de conclusion a permis d’identifier les gains de chacun des participants en termes de confiance et d’estime de soi et d’une autre perception du paysage culturel de proximité.

A la suite de cet atelier, une participante s’est décidée à suivre une formation dans le domaine de l’accueil évènementiel, une autre a candidaté pour un poste dans une des structures qui nous a reçu.

 

Extrait d’une interview réalisée pour la Mission Insertion Culture de la Maison pour l’Emploi de Lyon (2017) :

Johan, participant mission locale à l’atelier webradio animé par Arnaud Bonpublic :

« Le projet webradio, c’est pour moi et pour nous tous, je pense, très bien passé. Le groupe était vivant, sympathique et engagé. Cet univers culturel mêlé de radio m’a intéressé. J’ai aimé retrouver la joyeuse bande tous les jeudis après-midi à chaque fois pour de nouvelles aventures dans les lieux cultures du 5ème.

Mes interviews préférées, je crois que c’était au Théâtre du Point du Jour avec Nathalie Béasse, j’ai bien aimé son rapport au théâtre et j’ai aussi bien aimé l’interview réalisée aux Musées Gadagne avec Laetitia. Je souhaite ardemment cette « expérience-projet » soit reconduite dans l’avenir pour qu’elle puisse profiter à d’autres personnes demandeuses d’emplois.

… La recherche d’un emploi peut être synonyme d’exclusion. Il est donc fort bien que des associations comme Mirly-Solidarité fassent le lien entre les gens et leur permettent de faire des activités culturelles.

Pour ma part, je suis très bien suivi par la Mission Locale où je réalise des sorties culturelles, du théâtre et autres engagements citoyens. J’ai fait la connaissance d’autres jeunes que je fréquente à l’extérieur de la Mission Locale.

Comme nous l’avons tous rappelé au sein de ce projet, la culture est essentielle dans nos vies, si nous voulons aller au-delà de nos instincts de mammifère, apprendre et comprendre le monde et s’engager dans des combats.

Quand je dis « culture », évidemment je parle de la culture avec un grand C, celle qui nous fait vibrer, celle qui nous transmet un savoir et celle qui nous fait exister pleinement de l’intérieur. »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *